On ne paie pas ! ON NE PAIE PAS ! farce sociale

Excellente comédie que ce « On ne paie pas ! On ne paie pas ! » de Dario Fo mis en scène par Frédéric TOURNAIRE et visible tous les jours à L’Adresse à 15h20. Une farce sociale écrite en 1973 et pourtant d’une actualité (d)étonnante : coût de la vie, délocalisations, violence du capitalisme et surtout des personnes qui l’incarnent… toute ressemblance avec le monde actuel est purement fortuite.

Le ton est donné d’entrée : rythme enlevé, jeu à plusieurs voix, comique de situations. On ne s’ennuie pas une seconde durant cette pièce (par ailleurs jouée par trois compagnies cette année dans le Off), qui raconte le soulèvement des femmes ouvrières face au coût exorbitant de la vie. Révolte ! Elles décident de payer les marchandises le prix qu’elles veulent, et non plus celui que leur imposent les commerçants. Les ouvriers de leurs maris sont partagés entre légalisme syndical et le même ras-le-bol face aux profiteurs de la misère. Les policiers hésitent eux aussi entre leur devoir de brigadier et leur appartenance à la classe prolétaire. Bref, tout le monde doute, hormis, on l’aura compris, le patron du grand magasin.

Cerise sur le gâteau, cette pièce est jouée en plein air. Entre deux salles noires, un vrai moment de détente et de théâtre populaire sous les platanes. On notera au passage l’excellente prestation de Charo BELTRAN NUNEZ dans le rôle titre d’Antonia.